Vive la retraite…enfin

Merci à tous ceux et celles qui nous ont partagé des bons voeux de bonne chance pour notre nouvelle vie de marins dans les Caraibes.

Sans vous promettre une correspondance assidue, je vais faire tout mon possible pour vous partager au fur et à mesure les bons moments mémorables, les plus cocasses mais aussi ceux qui vous permettrons de saisir les hauts et les bas de la vie sur l’eau.

Afin de perpétuer une coutume vielle de 3 ans, nous commençons notre périple par une petite vacance de 3 jours dans le petit paradis de La Sagesse pour récupérer un peu du rush des préparatifs précédent notre départ.

Nous avons retrouvé notre GALDI en forme mais qui a toujours besoin d’un peu d’amour avant la mise à l’eau qui est prévue pour le 20 décembre.

Plusieurs travaux seront à faire avant cette date : nettoyage intérieur, partir le moteur qui devrait ronronner, installation des voiles et du bimini et du dodger, cirage de la coque et vérification de tous les instruments.

Alors à plus mes amis

Déjà fini…jusqu’en décembre

Nous avons deux heures à tuer à l’aéroport de Miami en attendant notre vol de retour alors j’en profite, en me berçant, pour vous relater nos dernières traversées depuis Union.

IMG_4342Nous avons fait une excellente traversée d’Union à Saint-Georges plus de 45 MN en 7 heures soit plus de 6 nœuds de moyenne avec un vent arrière de 20-25 noeuds. Nous avons bien profité des conditions et ce fut le clou de notre voyage. Voici le trajet tel qu’enregistré par Navionic…

IMG_4339…et des photos et le Capitaine Morgan Jocelyn en action.

 

IMG_4311Nous avons apprécié la baie de Saint-Georges pour ses couchers de soleil et ses arcs-en-ciel.

 

Après cinq jours de farniente sur le Galdi, sans Internet, nous avons profité de conditions favorables pour revenir à notre point d’ancrage à Grenada Marine.

Pour les navigateurs avertis et aussi pour tous autres, vous verrez ce que veut dire tirer des barres. En effet, pour rejoindre notre marina, nous aurions fait 4,MN en ligne directe par la terre, 15 MN en suivant la côte mais 34,5 MN au près serre pendant 7 heures. Nous avons tout de même apprécié cette navigation car c’était la dernière avant notre retour à titre de nouveaux retraités en décembre 2018.

Une image vaut milles mots alors voici la carte…

IMG_4344…et les photos…

Puis la sortie de l’eau avec l’amertume d’une fin de voyage mais un gage de retour pour bientôt. Du chantier, on a aussi de beaux couchers de soleil.

Comme dirait l’autre c’est  fiiinnniii et mais ce n’est plus drôle ni juste pour rire.

A+

Union

Après Cariacou, une belle plongée avec nos amis de Lumbadive, nous avons traversé à Union.

Nous sommes dans Ashton Bay depuis le 16 février, nous profitons des environs mais on n’a pu se rendre aux Tobago Cays car le vent est trop fort. Nous repartirons demain matin à l’aube pour la Grenade.

Le temps passé vite, nous avons rien à faire et nous prenons tout le temps pour le faire.

Voici quelques photos d’Union. C’est le paradis du cerf volant.

Voici pour mon ami Gérald un surfer sur foil.

Ashton Bay, Union

Vous avez remarqué que l’Internet est rare car nous sommes reste sur le bateau.

Nous vous donnons d’autres nouvelles bientôt.

Vivre la voile

 

Bonjour à tous,

Depuis la dernière parution, nous avons bien profité du Galdi mais moins de l’accès Internet. C’est la raison du silence radio.

Suite à la mise à l’eau jeudi dernier, ous sommes demeurés ancré dans Hog Bay 2 jours pour faire des provisions à la Marina de Gilles et Marie-France, Whisper Cove Marina. Gilles est le meilleur boucher de l’Île.

Voici l’environnement de cette baie.

Nous avons quitté ce havre de paix pour la métropole Saint-Georges. Un petit trajet de 15 MN avec un vent de 20 nœuds au portant soufflant dans le génois grand ouvert. Le capitaine était très heureux :

Whisper Cove à Saint-Georges

IMG_4123

 

Encore là deux jours pour finir le magasinage, un peu de plage à Grande Anse.

IMG_4108C’est la trente-neuvième plus belle plage au monde selon :

50 plus belles plages au monde

Il y avait aussi un petit resto Umbrella sur la plage pour une bonne petite bouffe.

IMG_4106

Nos voisins étaient un peu plus imposants. Voici une vue 360 degré du Port de Saint -Georges qui peut accueillir jusqu’à trois bateaux de croisières. On avait l’impression que le bateau de croisière demandait au beau 5 mâts de se tasser car les deux s’envoyait des signaux sonores.

Vue 360 degré port Saint-Georges, Grenade

Mercredi vers 10 heures nous étions prêts pour la traversée vers  Carriacou et ce même si les vents n’étaient favorables. Nous avons dû tirer des barres car nous étions au près serré tout le long. Nous avions des vents de face de 20 à 33 nœuds. Nous sommes, finalement, arrivé à Tyrrel Bay à 20:30 de noirceur dont les 12 derniers miles au moteur. Heureusement que nous connaissions l’environnement. En court de route mon amirale c’est bien amusée.

Marlène à la barre vers Carriacou

Voici le trajet d 49 MN qui aurait dû en prendre 30 en ligne droite.

IMG_4124

Nous sommes dans cette belle baie jusqu’à ce que le temps nous permette de se rendu à Tobacco Cays. Nous avons rencontré Diane et Richard les propriétaire des Lumbadive avec qui vous avions plongée en 2015. Nous prévoyons récidiver. Pour le reste on est en vacances.

Je vous laisse sur les photos de la baie en pensant à mon devoir accomplie.

À bientôt

P.S. Encore un joyeux anniversaire à ma belle Laura Lee

 

Grand jour

Finalement, après 32 mois d’attentes notre Galdi fut mis à l’eau à 15:30 pour le plus grand bonheur de l’équipage. Le moteur ronronne comme un neuf, la nouvelle cadène et une nouvelle balancine installées.

IMG_4062Nous avons retrouvé une bonne bouteille de rhum martiniquais pour fêter l’occasion. De Paz est une excellente maison qui fabrique encore son rhum à St-Pierre selon les méthodes ancestrales.

Nous avons réussi à voir le fond de la bouteille en pensant à vous Santé, Salout, à la vôtre, Tchin Tchin, Chers…en tout cas il fut apprécié.

IMG_4055Après l’apéro et avant le souper mon amirale s’est installée à son endroit préféré, sur le balcon avant pour profiter du coucher de soleil.

Suite au bon souper mijoté par Marlène avec les restants de nos provisions, nous avons sauté au lit à 19:30, fatigues, éreintés mais combien satisfait du boulot accompli en 2 semaines. Nous avons filés jusqu’à 7:00 ce matin.

Aujourd’hui, nous avons plein de petits travaux à exécuter avant notre départ pour Whisper Cove. Comme de raison, lorsque nous avons branché le frigo, il n’a pas démarré même après avoir suivi les conseils du manuel du manufacturier. Mes cours d’électricité m’on servi, merci à Remy Pratt, j’ai vérifié si le courant se rendait au compresseur, oui mais pas assez 10,30 v et non pas 12,5 v. Il y avait donc une perte qu’il fallait trouver. Eurêka, et le frigo fonctionne. C’est essentiel puisque nous partons pour 3 semaines sans presque pas d’endroit de ravitaillement.

Voici la vue que j’ai en écrivant ce blog avec le Galdi au loin.

IMG_4064Pour les prochains jours l’accès Internet sera réduit alors dès que possible je vous met à jour.

A bientôt

Oups…

Il semble que mon article de jeudi soit passé par la poubelle avant d’être publié alors que je vous présentais la marina où nous sommes. J’ai oublié le texte mais voici les photos sélectionnées.

J’espère que demain, je serai en mesure de nous faire entendre le ron-ron du moteur.

 

Youpi

Nous avons, finalement, reçu notre valise d’équipements pour terminer la mise en forme du moteur. Dimanche, notre mécanicien devrait le faire ronronner à nouveau pour une mise à l’eau mercredi. Youpi et ouf…

D’ici là, je dois terminer un travail de dentisterie, mon dentiste François serait fier de moi. J’ai enlevé toute la carrie et lundi le steel worker devrait me fabriquer un nouveau support pour ma cadène tribord. Élément crucial car ce sont elles qui maintiennent le mât. Par le fait même, nous règlerons notre problème d’infiltration d’eau. Voici la preuve des dégâts.

 

 

 

Ce travail ardu terminé, nous avons profité d’une baignade à la plage et du 3 à 7 très couru tous les vendredis soir. Une bonne partie de crible est toujours agréable.

Après un bon souper, trois épisodes de Games of Throne, nous étions prêt pour un dodo à 21:15.

Dimanche est le jour du seigneur mais pas pour les marins qui doivent travailler alors on s’y remet.

P.S. Merci à tous ceux et celles qui nous suivent. Nous apprécions vos commentaires méme si je ne répond pas individuellement à chacun.

 

Back to Grenade

Bonjour à tous,

Départ de Montréal le 19 janvier 2018 sur le vol d’American de 6 heures AM après une nuit blanche de préparation de bagages, escale sans encombre à Miami puis arrivé à St-Georges à 15:45 heure de Grenade (+1h). Comme de raison, il a fallu passer les douanes mais comme nous avions des pièces pour le bateau, nous avons dû laisser une valise pleine d’équipements que devrons revenir chercher avec un broker en douane lundi prochain et payer les frais de 25 % de douanes. Ce n’est pas une surprise car nous connaissions les us et coutumes mais qu’en même bienvenue à Grenade Îles des épices.

Ne vous en faite pas pour nous car nous sommes présentement dans un petit paradis terrestre : La Sagesse Nature Centrer. Nous avons dormi 13 heures en ligne, Samedi une journée de farniente à la plage, excellent souper et encore dodo. L’hôtel est petit mais charmant. Les chambres sont confortables et cossues et la nourriture excellent. Le propriétaire, un american expatrie depuis 30 ans a su mettre en valeur ce beau coin exotique.

http://www.lasagesse.com

Aujourd’hui dimanche, nous sommes aller faire une petite reconnaissance à la marina question de voir les dégâts d’une année exposé aux intempéries. La bonne nouvelle est que les 5 batteries sont pleinement chargées grâce à un petit panneau solaire que j’avais installé l’an dernier. La mauvaise nouvelle est qu’il y a eu un peu d’infiltration par la porte de la descente causant plein d’humidité. Nous avons avons pu nettoyer le carré et devront poursuivre demain. En effet, fini les vacances de riches et Go pour le travail sur le Galdi avant de le mettre à l’eau.

Le pauvre Galdi a besoin d’amour et on lui en donnera pour le ramener aussi beau qu’avant…ou presque car 3 ans ce chantier maritime laisse des traces.

Voilà, c’est un début et l’aventure continue.

A bientôt pour d’autres nouvelles.

Grosses bises

C’est à notre tour…

Après 19 mois d’attente, nous sommes heureux d’aller retrouver notre Galdi qui nous a attendu sagement sur son ber à Grenada Marine.

En espérant que tout se passe bien pendant nos 6 semaines de vacances car le début fut déjà assez olé olé. Notre avion hier matin à décollé avec 2 heures de retard un des générateurs était gelé. Pas grave, on avait un transit de 27 heures à Miami et on débutait nos vacances et on n’était pas pressé. On a choisi un beau petit hôtel sur Océan Dr. a South Miami, le Waldorf vous savez le quartier Art Deco. Tout fut parfait, au début, le bon repas, la chambre, les environs, la plage avec 20 nœuds de vent mais au retour de notre grande marche pour aller sur Lincoln avenue, une surprise nous attendait… Eh oui, une alerbte à la bombe juste en face de notre hôtel, tout le quartier fut bouclé  jusqu’à 22:30. On avait bien hâte de retrouver notre lit car on s’était levé a 3  heures pour prendre notre vol à 6 heures.

Pas de problèmes, on arrive plus de 2 heures d’avance, duty free etc. Un vol sans histoire jusqu’à Grenade ou du moins jusqu’au carrousel des bagages. Croyez le ou non plus de 25 personnes n’avaient pas leurs valises et oui nous aussi. L’histoire pourrait être longue mais pour résumer nous les avons reçu une semaine plus tard y compris celle avec mes pièces du bateau, pompe à diesel, panneau solaire etc. Nous avons dû négocier avec les douanes pour le montant des taxes à payer car on avait pas toutes les factures, 125$us plus tard nous recuperons tous nos biens.

Nos amis, Danielle et Gérald du Akat nous ont gentiment reçu sur leur voilier amarré au quai de Wisper Cove Marina pendant plus de 5 jours, le temps de préparer le Galdi pour la suite des vacances tant rêvées. Nous avons rencontré plein de gens nouveaux intéressants et renouer avec François et Suzanne de Odela 1 et Michel et Marie-Claire de Jolie Julie avec qui on avait partagé de belles expériences en 2015. Les propriétaires de la Marina Wisper Cove, Gilles et Marie-France n’ont rien perdu de leur savoir faire et savoir être pour mettre leurs invités à l’aise et rendre mille et un service tant utile loin de chez soi.

Suite au roman fleuve des problèmes mécaniques de notre sabbatique, j’ai promis à mon amirale Marlène de ne pas étirer la sauce en 2017. Sauf, je dois vous informer que notre Galdi a beaucoup souffert pendant les 19 mois et qu’il devra être soigné encore une autre année soit jusqu’à notre retour en 2018. En résumé, la pompe à injection neuve de 2015 n’a pas toléré la contamination du diesel qui s’est dégradé avec le temps. Elle devra revenir au Québec pour se faire reconditionner.

Nous avons attendu ces 2 semaines de travaux pendant lesquelles nous avons tout tenter pour démarrer le moteur en fait jusqu’à hier avant de republier sur le blog.

Nous avons pris la décision mon amirale et moi de profiter au maximum de la belle température, des magnifiques plages que l’on peut atteindre en annexe et des excursions à pied, en autobus ou en auto. Nous aurons sûrement des photos à vous partager d’ici peu si le courage me reviens.

Voici pour l’essentiel et soyez assuré que nous allons nous reposer et vous revenir en pleine forme à la fin février 2017.

J’espère être plus production maintenant que la glace est cassée.

À bientôt

 

Pas de nouvelles bonnes nouvelles

Bonjour à tous,

Premièrement, nous vous remercions de tout cœur de la sollicitude que plusieurs d’entre vous nous ont manifestée au cours des dernières semaines et ce malgré le fait que nous sommes demeurés silencieux depuis le 22 mars dernier. Soyez assuré que ce n’était pas par manque d’intérêt mais plutôt à cause du rythme caribéen qui s’est emparé de moi et de ma grande propension à procrastiné, ce que j’ai réussi à faire sans difficulté.

Le dicton cité en titre «Pas de nouvelles bonnes nouvelles» c’est avéré tout à fait exact puisqu’il représente ce que nous avons vécu au cours des 2 derniers mois. Mon amirale Marlène et moi avons profité pleinement de la vie lors des excitantes navigations que nous avons effectuées, des endroits fabuleux que nous avons visités ainsi qu’au gré des formidables rencontres et amitiés sincères que nous avons tissées.

Nous vous partagerons quelques uns de ces moments en mots, en images et en liens Internet de sites qui vous permettront d’obtenir plus de détails pour ceux qui veulent en savoir plus sur ces expériences.

Du 20 au 27 mars 2015 Guadeloupe

Pendant cette période, nous sommes demeurés ancré dans cette magnifique petite baie.

Mouillage Deshaies, Guadeloupe

Mouillage
Deshaies, Guadeloupe

Vue du Galdi Baie de Deshaies, Guadeloupe

Vue du Galdi
Baie de Deshaies, Guadeloupe

Plusieurs québécois qui ont d’adopter ce mode de vie ont été rencontrés tout au long du périple. Souvent autour d’une bonne table ou lors d’un 4 à 6 sur un des bateaux.

Les Us et coutumes ou l’habitude veut qui les navigateurs se reconnaissent surtout à partir du nom de leur bateau. Alors je vous présente Marie et Claude de Gulliver1 à la gauche de Marlène, Marie-Claire et Michel de Jolie Julie en face.

Marlène, Claude, Marie, Marie-Claire et Michel Restaurant L'Amer Deshaies, Guadeloupe

Marlène, Claude, Marie, Marie-Claire et Michel
Restaurant L’Amer
Deshaies, Guadeloupe

Marie-Claire, Marie et Marlène

Marie-Claire, Marie et Marlène

Il se dégage une franche camaraderie de ces rencontres mais aussi une entraide et un partage des connaissances acquises au cours de plusieurs années de navigations dans beaucoup de cas. C’est ainsi que Michel nous a prêté sa génératrice portative afin de recharger notre banque de batteries devenue à plat suite à la perte de notre moteur et de notre génératrice et au manque de vent pour faire fonctionner notre éolienne.

Nous avons même dû transporter tout le contenu du congélateur chez une gentille restauratrice qui nous a dépannés.

Denis de Prana et Benoit de Vomo sont venu réinstaller mon antenne HF qui ne fonctionnait pas très bien.

Denis et Benoit à l'oeuvre

Denis et Benoit à l’oeuvre

La radio amateur est un moyen très efficace de communiquer avec les autres navigateurs mais aussi et surtout avec le Réseau du capitaine qui est en onde tous les matins de 7h à 8h pendant la période de navigation. Nycole, Pierre, André en sont les animateurs. C’est aussi sur ce site que vous pouvez suivre la localisation des voiliers :

http://lereseauducapitaine.qc.ca/voiliers.html#G

Je profite de l’occasion pour remercier infiniment Nycole et son équipe, Pierre, André, Jean-Marie, Denis qui nous a fourni de l’information météo, technique mais surtout un rayon de soleil et de bonne humeur à tous les matins.

Jardin botanique de Deshaies

Cette escale nous a permis de visiter le magnifique jardin botanique de Deshaies :

http://www.jardin-botanique.com/

Marlène s’est fait balader en chaise roulante suite à une entorse qu’elle s’est infligée la veille de notre départ lors de notre souper d’Au revoir sur le Kif Kif de nos amis français Joe et Christian. Ce dernier à la droite de Marlène a navigué plusieurs semaines avec la Vlimeuse en Afrique du sud. Il garde de très bons souvenirs de cette famille aventureuse des années quatre-vingts.

Christian, Marlène, Joe et Jocelyn

Christian, Marlène, Joe et Jocelyn

Les plus belles photos de fleurs sont dédiées à Bruno notre voisin à Montréal qui est un photographe émérite et passionné de fleurs.

 

Du 27 mars au 27 mai 2015

Lors de ces deux mois, nous avons parcouru 415 milles nautiques pendant 83 heures 28 minutes, effectué 18 escales dans 12 pays différents soit : Guadeloupe, Dominique, Martinique, Sainte Lucie, Bequia, Tobago Cays, Mayreau, Union, Carriacou, Petite Saint-Vincent, Petite Martinique et Grenade. Heureusement, nous n’avons pas fait les douanes 12 fois car certains pays font parties de la même administration et que nous ne sommes pas obligé de les faire lorsque nous ne débarquons pas à terre étant de passage pour la nuit. Nous avons quand même dû faire la «clearance» (comme ils disent en français) 6 fois. Parfois on entre par un pays et on en ressort par un autre. Ce fut le cas entre Bequia et Union et entre Carriacou et Grenade.

Vous pourrez suivre le trajet à l’onglet Localisation du Galdi du blog. Mais voici un extrait cartographique.

Hauts faits

Voici certains attraits que nous voulons partager avec vous. Ils sont regroupés par sujets, par endroit ou selon un clin d’œil qui a retenu notre attention.

Boat Boys

Une particularité de ces pays assez pauvres est la débrouillardise de ses habitants. La plupart ont un comité d’accueil qui viennent vous offrir leur marchandise : des fruits et légumes, du poisson, de l’artisanat ou un corps mort (mooring). Le plus souvent à des prix plus hauts que ceux à terre. Nous sous sommes fait un devoir de les encourager car tout compte fait ce n’est pas si dispendieux et c’est notre contribution à l’économie locale. Tous n’ont pas les mêmes moyens de locomotion :

Le soleil

Certains diront que le soleil est pareil partout sur la planète. C’est vrai mais nous on ne se lasse jamais de le regarder car il fait parti intégrante de notre voyage autant au lever qu’au coucher.

Les plages

Elles sont grandes ou minuscules mais toujours intéressantes.

La Dominique

Nous y avons fait deux escales sans toucher terre, l’une à Portsmouth et l’autre dans la capitale Roseau.

Nous avons levée l’ancre de Roseau à 4h le 28 mars 2015 du matin en direction de la Martinique. Toutefois, vu les conditions particulièrement propices d’orientation et de la force du vent, nous avons décidé de passer outre de la Martinique pour atteindre directement Sainte Lucie. Deux raisons ont motivées cette décision. Premièrement, rejoindre Sainte Anne en Martinique  impliquait un détour d’au moins 4 heures avec un vent de face de 25 nœuds tandis que filer vers Sainte Lucie au grand largue nécessitait à peine une demi-heure de plus. Deuxièmement, nous pourrions profiter de 5 jours pour préparer l’arrivée de Laura Lee et Martin qui devaient se joindre à nous le 2 avril. En rétrospective, ce fut une excellente décision.

Sainte Lucie

https://www.google.com/search?q=rodney+bay+ste+lucie&sa=X&rlz=1C1QJDB_enCA601CA601&espv=2&biw=1366&bih=653&tbm=isch&tbo=u&source=univ&ei=BqBwVfn2H4ycNuPTg-gH&ved=0CDkQsAQ

De la Grande visite

C’est avec une grande joie que nous avons accueilli Laura Lee et Martin le 2 avril à l’aéroport Hewannora qui ont passé une petite semaine avec nous.

Arrivée de Laura Lee et Martin aéroport Hewanorra Sainte Lucie

Arrivée de Laura Lee et Martin aéroport Hewanorra Sainte Lucie

Comme il se doit dans les Caraïbes nous avons servi le Ti Punch légendaire.

Ti-Punch traditionnel, Jocelyn, Martin, Marlène et Laura Lee Soufrière, Sainte Lucie

Ti-Punch traditionnel,
Jocelyn, Martin, Marlène et Laura Lee
Soufrière, Sainte Lucie

Une escale à Marigot bay est un «must» car c’est l’endroit idéal pour fêter l’anniversaire du capitaine.

https://www.google.com/search?q=marigot+bay+ste+lucie&rlz=1C1QJDB_enCA601CA601&es_sm=93&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=2pxwVciKAcqfgwSAr4GQCA&ved=0CDkQsAQ&biw=1366&bih=653

La soufrière

http://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g147342-d313421-Reviews-La_Soufriere_Drive_In_Volcano-St_Lucia.html

Diamond Botanical Garden

Martinique (du 11 au 29 avril 2015)

Enfin, nous avons jeté l’ancre le 11 avril dans la baie Sainte Anne soit après 6 mois de notre planification initiale. Il faut savoir s’adapter…n’est-ce pas!!

Mouillage de Sainte Anne, Martinique

Mouillage de Sainte Anne,
Martinique

Nous avons profité grandement de ces 2 semaines pour parcourir la région à pied, en bateau et en voiture de location. Nous avons visité deux des principales rhumeries soit Saint James…

Les Plantations Saint James, Rhumerie, Sainte-Marie, Martinique

Les Plantations Saint James,
Rhumerie,
Sainte-Marie, Martinique

http://www.saintjames-rum.com/#!/

et Depaz…

Entrée de la rhumerie Depaz Saint Pierre, Martinique

Entrée de la rhumerie Depaz
Saint Pierre, Martinique

http://www.depaz.fr/

Nous nous sommes baigné à Saint Pierre dont la plage de sable noir volcanique dû à l’éruption du volcan de la montagne Pelée.

Plage de sable volcanique noir, Saint Pierre, Martinique

Plage de sable volcanique noir,
Saint Pierre, Martinique

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_de_la_montagne_Pel%C3%A9e_en_1902

 

À suivre….