R’escapage de Akat

Plusieurs aventures sont arrivées depuis notre départ mais la plus stressante est la récupération du voilier de nos amis Danielle et Gérald de Akat.

Je vous ai inclus l’adresse de leur blog pour plus de détails.

http://aventureakat.blogspot.com/

Mais voici le texte qu’ils ont publié :

« A 6 janvier, Nous partons pour St-Georges, Grenade, petite navigation de 3 heures. Galdi navigue aussi vers St-Georges. On s’ancre près de Grande Anse, Volodia (Catherine et Bernard ),bateau français, est notre voisin de mouillage . On se baigne, Gérald va vérifier l’ancrage sous l’eau, tout est OK Lundi 7 janvier : Jour d’émotion Ce matin, en ville pour des derniers achats . Allons au fish market dans le centre-ville de St-Georges avec Jocelyn et Marlene de Galdi, pour faire provision de fruits et légumes frais au marché de la place. Nous dinons dans un restaurant créole, bouffe locale ! Délicieux ! Nous sommes partis environ trois heures en tout ! Nous revenons vers nos bateaux respectifs, mais mauvaise surprise, AKAT n’est plus à l’ancrage prévu ! Il a disparu ! Nous sommes sous le choc, nous avons beau regarder partout, pas de bateau. Retour a l’intérieur du lagon à faire le tour pour retrouver Akat, rien. Rien dans la marina Port Louis, rien au Yacht Club, rien dans le port. Retour à l’ancrage pour questionner des voisins, tous absents . Désespéré, Gérald a le réflexe de scruter au large. Un mat difficile a distinguer loin au large un bateau sans voile, qui ne semble pas trop bougé ! On espère tous que c’est AKAT qui dérive ! Nous sommes avec Galdi et partons avec leur bateau au large! A mi chemin, avec jumelle impossible de confirmer, mais c’est, un bateau qui dérive,encore de longue minute, Eh oui c’est bien AKAT, a 3.8 milles nautique au large de son point d’ancrage à peine visible se dandinant sur l’eau, la chaîne d’ancrage pendante et sans ancre au bout! Voilà le problème ! L’anneau qui tient l’ancre a brisé, le fameux swivell, plus d’ancre ! Eh oui le fameux swivell qui permet à la chaine d’éviter de se twister sur elle-même, le swivell qui cumule tant d’histoires d’horreurs, des bateaux qui se sont détruits sur des récifs ou rade durant l’absence de leurs proprios. Gérald récupère AKAT et retourne au point d’ancrage grâce au GPS . IL s’ancre avec la deuxième ancre et avec l’aide de Volodia retrouve notre ancre bien au fond de l’eau,à sa place. Difficilement expliquable ce bris,une si grosse pièce versus la force du vent. AKAT est sain et sauf ! On a été chanceux ! Et nous avions Galdi pour récupérer le bateau ! Les amis ont été précieux ! De retour tout le monde !Au calme ! On trinque à Galdi et Akat ! Tout le monde est épuisé de cet épisode et on s’entend que chacun reste sur son bateau pour se reposer ! Il y a t’il toujours un swivell, eh oui le temps d’achat d’une manille spécialisé. Mardi 8 janvier On prend une journée de congé ou presque ! Le matin, Gérald va régler les papiers et le dépôt en argent à Grenada Marine, pour le storage du bateau, vendredi le 29 mars prochain. Au retour, Gérald et Jocelyn vont remplir des bidons de diesel et d’essence à une station service. Réserve importante pour le moteur du bateau et du zodiac. Demain vers Cariacou ! Mercredi 9 janvier, On prend un déjeuner et café, puis on prépare Akat pour le départ vers Cariacou ! On a environ 8 à 9 heures de navigation à faire, 32 milles nautiques à une moyenne de 3 à 4 nœuds,petit vent à l’horizon ! Après deux heures de navigation, Galdi appelle pour nous dire qu’ils ont un problème d’huile de moteur et qu’il ne partiront pas aujourd’hui ! On décide qu’on ne laisse pas les amis derrière nous avec ce problème et rebroussons chemin ! Vent arrière à la voile, c’est le bonheur ! Ça nous fait une petite sortie en mer ! De retour à St-Georges, Jocelyn et Marlene sont tellement heureux de nous voir,ils sont découragés ! Gérald va sur Galdi pour voir le problème d’huile en question. Pendant ce temps Marlene vient sur Akat et passons le reste de la journée ensemble. Le problème est résolu mais ils vont continuer demain la réparation. On décide de souper ensemble et partageons nos aléas de bateau ! Jeudi 10 janvier Le matin après le déjeuner, Gérald se rend sur le GALDI, pour continuer le changement d’huile ,le remplacement du câble du moteur, le bras du moteur et le support à moteur, tout le kit ! Marlene revient sur Akat et passons la journée ensemble ! Jasent et, sieste, tricot, baignade et une bonne salade au thon ! En fin de journée, tout est OK pour Galdi et son moteur ! Demain, go à Cariacou ! Vendredi 11 janvier, On se lève tôt 6h30 et départ de Akat à 7h30 pour Cariacou ! Galdi nous suit à quelques mille nautiques ! Beau vent 15 à 20 nœuds tendance sud est, parfait pour monter vers le nord Vitesse moyenne du bateau est de 5 nœuds . Nous arrivons à Tyrrel Bay, Cariacou vers 13h30. Nous nous ancrons il est 14h00. GALDI arrive vers 15h30. Nous apprenons qu’ils ont du s’ancrer à l’aide des voiles car le moteur n’a pas démarré ! À nouveau découragés du moteur,ils lâche prise pour la soirée et verront le problème avec Gérald demain matin ! Samedi 12 janvier, Galdi nous appelle à 8h30 am pour nous dire qu’ils doivent libérer le passage pour pouvoir laisser passer une grosse barge. Gérald va les aider et à l’aide du źodiac à Jocelyn, ils réussissent à pousser le bateau pour le déplacer quelques pieds plus loin ! Galdi est sécurisé ! Mais les nouvelles pour le moteur sont mauvaises et ça dépasse les compétences de Gérald en matière de mécanique. Il y a, semble-t-il, un excellent mécanicien à Cariacou, à suivre! Ce soir on soupe tous ensemble, on a bien besoin d’échanger sur toute la situation !

Voici le trajet :

Quelle aventure.

3 réflexions sur “R’escapage de Akat

  1. Salut les retraités !
    Tellement agréable et passionnant de vous suivre dans votre belle aventure. Certe, il y a des imprévus qui compliquent un peu les choses mais ce n’est rien comparativement aux belles rencontres que vous faites et aux merveilleux moments que vous nous partagez avec un tel bonheur. Merci de nous les faire vivre à distance !
    Je pense à vous !
    Guylaine

    J'aime

  2. Que d’aventures! J’adore vous suivre et voir les photos d’endroits où il fait chaud 🙂
    Il y a un climat d’entraide avec les amis de voile qui est très inspirant et sûrement très rassurant.
    Bonne chance pour le moteur, mais continuez à faire ce que vous faites très bien: profitez de chaque jour, « Carpe Diem ».
    Surtout, continuez d’écrire quand vous en avez l’occasion.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s