Pas de nouvelles bonnes nouvelles

Bonjour à tous,

Premièrement, nous vous remercions de tout cœur de la sollicitude que plusieurs d’entre vous nous ont manifestée au cours des dernières semaines et ce malgré le fait que nous sommes demeurés silencieux depuis le 22 mars dernier. Soyez assuré que ce n’était pas par manque d’intérêt mais plutôt à cause du rythme caribéen qui s’est emparé de moi et de ma grande propension à procrastiné, ce que j’ai réussi à faire sans difficulté.

Le dicton cité en titre «Pas de nouvelles bonnes nouvelles» c’est avéré tout à fait exact puisqu’il représente ce que nous avons vécu au cours des 2 derniers mois. Mon amirale Marlène et moi avons profité pleinement de la vie lors des excitantes navigations que nous avons effectuées, des endroits fabuleux que nous avons visités ainsi qu’au gré des formidables rencontres et amitiés sincères que nous avons tissées.

Nous vous partagerons quelques uns de ces moments en mots, en images et en liens Internet de sites qui vous permettront d’obtenir plus de détails pour ceux qui veulent en savoir plus sur ces expériences.

Du 20 au 27 mars 2015 Guadeloupe

Pendant cette période, nous sommes demeurés ancré dans cette magnifique petite baie.

Mouillage Deshaies, Guadeloupe

Mouillage
Deshaies, Guadeloupe

Vue du Galdi Baie de Deshaies, Guadeloupe

Vue du Galdi
Baie de Deshaies, Guadeloupe

Plusieurs québécois qui ont d’adopter ce mode de vie ont été rencontrés tout au long du périple. Souvent autour d’une bonne table ou lors d’un 4 à 6 sur un des bateaux.

Les Us et coutumes ou l’habitude veut qui les navigateurs se reconnaissent surtout à partir du nom de leur bateau. Alors je vous présente Marie et Claude de Gulliver1 à la gauche de Marlène, Marie-Claire et Michel de Jolie Julie en face.

Marlène, Claude, Marie, Marie-Claire et Michel Restaurant L'Amer Deshaies, Guadeloupe

Marlène, Claude, Marie, Marie-Claire et Michel
Restaurant L’Amer
Deshaies, Guadeloupe

Marie-Claire, Marie et Marlène

Marie-Claire, Marie et Marlène

Il se dégage une franche camaraderie de ces rencontres mais aussi une entraide et un partage des connaissances acquises au cours de plusieurs années de navigations dans beaucoup de cas. C’est ainsi que Michel nous a prêté sa génératrice portative afin de recharger notre banque de batteries devenue à plat suite à la perte de notre moteur et de notre génératrice et au manque de vent pour faire fonctionner notre éolienne.

Nous avons même dû transporter tout le contenu du congélateur chez une gentille restauratrice qui nous a dépannés.

Denis de Prana et Benoit de Vomo sont venu réinstaller mon antenne HF qui ne fonctionnait pas très bien.

Denis et Benoit à l'oeuvre

Denis et Benoit à l’oeuvre

La radio amateur est un moyen très efficace de communiquer avec les autres navigateurs mais aussi et surtout avec le Réseau du capitaine qui est en onde tous les matins de 7h à 8h pendant la période de navigation. Nycole, Pierre, André en sont les animateurs. C’est aussi sur ce site que vous pouvez suivre la localisation des voiliers :

http://lereseauducapitaine.qc.ca/voiliers.html#G

Je profite de l’occasion pour remercier infiniment Nycole et son équipe, Pierre, André, Jean-Marie, Denis qui nous a fourni de l’information météo, technique mais surtout un rayon de soleil et de bonne humeur à tous les matins.

Jardin botanique de Deshaies

Cette escale nous a permis de visiter le magnifique jardin botanique de Deshaies :

http://www.jardin-botanique.com/

Marlène s’est fait balader en chaise roulante suite à une entorse qu’elle s’est infligée la veille de notre départ lors de notre souper d’Au revoir sur le Kif Kif de nos amis français Joe et Christian. Ce dernier à la droite de Marlène a navigué plusieurs semaines avec la Vlimeuse en Afrique du sud. Il garde de très bons souvenirs de cette famille aventureuse des années quatre-vingts.

Christian, Marlène, Joe et Jocelyn

Christian, Marlène, Joe et Jocelyn

Les plus belles photos de fleurs sont dédiées à Bruno notre voisin à Montréal qui est un photographe émérite et passionné de fleurs.

 

Du 27 mars au 27 mai 2015

Lors de ces deux mois, nous avons parcouru 415 milles nautiques pendant 83 heures 28 minutes, effectué 18 escales dans 12 pays différents soit : Guadeloupe, Dominique, Martinique, Sainte Lucie, Bequia, Tobago Cays, Mayreau, Union, Carriacou, Petite Saint-Vincent, Petite Martinique et Grenade. Heureusement, nous n’avons pas fait les douanes 12 fois car certains pays font parties de la même administration et que nous ne sommes pas obligé de les faire lorsque nous ne débarquons pas à terre étant de passage pour la nuit. Nous avons quand même dû faire la «clearance» (comme ils disent en français) 6 fois. Parfois on entre par un pays et on en ressort par un autre. Ce fut le cas entre Bequia et Union et entre Carriacou et Grenade.

Vous pourrez suivre le trajet à l’onglet Localisation du Galdi du blog. Mais voici un extrait cartographique.

Hauts faits

Voici certains attraits que nous voulons partager avec vous. Ils sont regroupés par sujets, par endroit ou selon un clin d’œil qui a retenu notre attention.

Boat Boys

Une particularité de ces pays assez pauvres est la débrouillardise de ses habitants. La plupart ont un comité d’accueil qui viennent vous offrir leur marchandise : des fruits et légumes, du poisson, de l’artisanat ou un corps mort (mooring). Le plus souvent à des prix plus hauts que ceux à terre. Nous sous sommes fait un devoir de les encourager car tout compte fait ce n’est pas si dispendieux et c’est notre contribution à l’économie locale. Tous n’ont pas les mêmes moyens de locomotion :

Le soleil

Certains diront que le soleil est pareil partout sur la planète. C’est vrai mais nous on ne se lasse jamais de le regarder car il fait parti intégrante de notre voyage autant au lever qu’au coucher.

Les plages

Elles sont grandes ou minuscules mais toujours intéressantes.

La Dominique

Nous y avons fait deux escales sans toucher terre, l’une à Portsmouth et l’autre dans la capitale Roseau.

Nous avons levée l’ancre de Roseau à 4h le 28 mars 2015 du matin en direction de la Martinique. Toutefois, vu les conditions particulièrement propices d’orientation et de la force du vent, nous avons décidé de passer outre de la Martinique pour atteindre directement Sainte Lucie. Deux raisons ont motivées cette décision. Premièrement, rejoindre Sainte Anne en Martinique  impliquait un détour d’au moins 4 heures avec un vent de face de 25 nœuds tandis que filer vers Sainte Lucie au grand largue nécessitait à peine une demi-heure de plus. Deuxièmement, nous pourrions profiter de 5 jours pour préparer l’arrivée de Laura Lee et Martin qui devaient se joindre à nous le 2 avril. En rétrospective, ce fut une excellente décision.

Sainte Lucie

https://www.google.com/search?q=rodney+bay+ste+lucie&sa=X&rlz=1C1QJDB_enCA601CA601&espv=2&biw=1366&bih=653&tbm=isch&tbo=u&source=univ&ei=BqBwVfn2H4ycNuPTg-gH&ved=0CDkQsAQ

De la Grande visite

C’est avec une grande joie que nous avons accueilli Laura Lee et Martin le 2 avril à l’aéroport Hewannora qui ont passé une petite semaine avec nous.

Arrivée de Laura Lee et Martin aéroport Hewanorra Sainte Lucie

Arrivée de Laura Lee et Martin aéroport Hewanorra Sainte Lucie

Comme il se doit dans les Caraïbes nous avons servi le Ti Punch légendaire.

Ti-Punch traditionnel, Jocelyn, Martin, Marlène et Laura Lee Soufrière, Sainte Lucie

Ti-Punch traditionnel,
Jocelyn, Martin, Marlène et Laura Lee
Soufrière, Sainte Lucie

Une escale à Marigot bay est un «must» car c’est l’endroit idéal pour fêter l’anniversaire du capitaine.

https://www.google.com/search?q=marigot+bay+ste+lucie&rlz=1C1QJDB_enCA601CA601&es_sm=93&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=2pxwVciKAcqfgwSAr4GQCA&ved=0CDkQsAQ&biw=1366&bih=653

La soufrière

http://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g147342-d313421-Reviews-La_Soufriere_Drive_In_Volcano-St_Lucia.html

Diamond Botanical Garden

Martinique (du 11 au 29 avril 2015)

Enfin, nous avons jeté l’ancre le 11 avril dans la baie Sainte Anne soit après 6 mois de notre planification initiale. Il faut savoir s’adapter…n’est-ce pas!!

Mouillage de Sainte Anne, Martinique

Mouillage de Sainte Anne,
Martinique

Nous avons profité grandement de ces 2 semaines pour parcourir la région à pied, en bateau et en voiture de location. Nous avons visité deux des principales rhumeries soit Saint James…

Les Plantations Saint James, Rhumerie, Sainte-Marie, Martinique

Les Plantations Saint James,
Rhumerie,
Sainte-Marie, Martinique

http://www.saintjames-rum.com/#!/

et Depaz…

Entrée de la rhumerie Depaz Saint Pierre, Martinique

Entrée de la rhumerie Depaz
Saint Pierre, Martinique

http://www.depaz.fr/

Nous nous sommes baigné à Saint Pierre dont la plage de sable noir volcanique dû à l’éruption du volcan de la montagne Pelée.

Plage de sable volcanique noir, Saint Pierre, Martinique

Plage de sable volcanique noir,
Saint Pierre, Martinique

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_de_la_montagne_Pel%C3%A9e_en_1902

 

À suivre….

 

Publicités

2 réflexions sur “Pas de nouvelles bonnes nouvelles

  1. Salut

    Content d’avoir de tes news, je te croyais revenu au travail, j’avais hâte au Sushies ! je vais attendre ☺ ☺ profites en vous avezl’air a tripé au boute super plaisant de voir ca ☺ Au plaisir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s